Acheter graines de cannabis

 
LA RÉCOLTE

Achat  graines


Introduction

Établir un calendrier

Fixer les objectifs

De quoi ont besoin les plants de marijuana

Comment choisir l'emplacement

Les méthodes de culture : en terre ou hydroponique

La culture sur terreau

La culture hydroponique

La lumière

Le dioxyde de carbone

La température de l'air

Contrôler l'odeur

Préparer les lieux

Des graines ou des clones

Éléments nutritifs, engrais et pH

La période de croissance

La floraison

La récolte

Redémarrer une culture

Les problèmes
 

LA RÉCOLTE: Culture du Cannabis en Placard
 
 
Les têtes sont prêtes lorsque le pistil a séché et changé de couleur, et que, derrière, l'ovaire a gonflé comme s'il avait été pollinisé. Les glandes - qui couvrent la surface des feuilles, la fausse cosse et la plupart de la végéta­tion qui les entoure - sont à présent gonflées jusqu'à devenir brillantes.
On ne doit jamais récolter les têtes avant leur pleine maturité. Selon la variété et la densité de la canopée, soit les têtes du sommet de la plante, soit les têtes latérales parviendront à maturité les premières. Si la canopée est peu dense et que la lumière pénètre jusqu'à la portion inférieure de la plante, il est probable que certaines des têtes inférieures seront prêtes d'abord. Lorsque la canopée est serrée, les têtes supérieures seront les premières à mûrir.
Si la sous-canopée est laissée sur les plantes sept à quinze jours supplé­mentaires après que le sommet a été récolté, elle atteindra la maturité à son tour. Certaines variétés soumises à ce traitement reprendront leur croissance, tandis que d'autres se contenteront de mûrir. Si les plantes ont été taillées de façon que chacune ne conserve que quelques branches, il est probable que toutes les têtes de la plante mûriront simultanément.
Si l'on a produit un jardin uniforme, contenant uniquement des clones d'une même variété, toutes les plantes mûriront en même temps. Si le jardin est composé de plusieurs variétés, les têtes supérieures du jardin parviendront probablement à maturité sur une période de deux semaines. Là encore, la sous-canopée ne sera pas mûre.
Lorsque les têtes sont parvenues à maturité, le moment est venu de couper. On peut couper toute la plante, y compris la sous-canopée immature, pour faire place dans le jardin à de nouveaux plants. On peut aussi couper uniquement les têtes à mesure qu'elles parviennent à matu­rité, en laissant mûrir la sous-canopée. Cette procédure est généralement utilisée dans les jardins à plusieurs variétés. Étant donné que les têtes du sommet de certaines variétés mettent davantage de temps à mûrir, on peut en profiter pour laisser mûrir la sous-canopée des plantes récem­ment récoltées.
Si possible, avant de faire sécher la marijuana, il convient de la préparer. On la débarrassera de toutes les grandes feuilles, laissant unique­ment les têtes et les petites feuilles qui les entourent. Ces parties de la plante sont entièrement couvertes de glandes remplies de cannabinoïdes.
Les feuilles qui ont été coupées peuvent être utilisées en cuisine ou frottées sur un tamis très fin ou un foulard de soie pour en récupérer les glandes. Ces glandes sont autant de grains de hash. Légèrement chauffes et pressées, elles s'agglutinent pour former une plaque dure exactement semblable au haschich d'importation.
Quelques têtes peuvent être facilement séchées en les plaçant dans un sac de papier, plié pas trop serré et laissé à température ambiante. Les quantités plus importantes seront suspendues ou placées sur des plateaux à l'abri de la lumière, dans un placard, par exemple.
Les têtes sont plus agréables à fumer lorsqu'elles sont débarrassées de leur chlorophylle avant le séchage. Pour cela, on les soumettra à un courant d'air continu et légèrement humide à 20 °C pendant deux ou trois jours. Ce délai donnera à la plante le temps de poursuivre son méta­bolisme, transformant quelques amidons en sucres pour une fumée plus douce. Ensuite, on fera monter la température à 30°C et on réduira l'hu­midité. La circulation d'air fera rapidement sécher les têtes.
Les têtes peuvent être aussi très rapidement séchées à l'air chaud et sec. Si la tête est de bonne qualité, on ne constatera que de subtiles diffé­rences de goût entre les deux méthodes. Cette dernière méthode est souvent la seule possibilité réelle, par manque de place, ou par manque d'inclination pour le procédé plus élaboré.
Les plantes ont été récoltées. Elles sèchent. Combien de temps le planteur devra-t-il attendre avant de goûter sa récolte ? Seulement quelques minutes! Bien que ce ne soit pas la meilleure technique de séchage, à cause notamment d'un goût plus âpre et d'une perte d'arôme, on peut utiliser un four à micro-ondes pour sécher une tête en gardant sa puissance intacte. La tête récemment cueillie devra être placée dans le four à micro-ondes par périodes de trente secondes jusqu'à ce qu'elle soit suffisamment sèche.
Le séchage au four est plus risqué. Si la chaleur est excessive, le THC s'évapore et peut être complètement perdu, aussi le four doit-il être maintenu à une température d'environ 38°C.
Les tètes peuvent être considérées comme sèches lorsqu'elles ont perdu la plus grande partie de leur eau, mais qu'elles conservent encore un peu de leur souplesse. A ce stade, elles devraient se consumer correc­tement. Si les têtes sont séchées davantage, elles conserveront leur puis­sance mais perdront une partie de leur arôme et donneront une fumée plus âcre.
Lorsque les têtes sont sèches, elles doivent êtres stockées. Le THC, principal agent actif de la marijuana, est détruit par la lumière ainsi que par la chaleur en présence d'oxygène. La meilleure méthode de stockage consisterait à placer les têtes dans des bocaux remplis de gaz carbonique, d'azote ou d'un quelconque gaz inerte, puis de ranger ceux-ci dans un réfrigérateur ou, pour un stockage plus long, dans le congélateur. Stockée ainsi dans un environnement froid, la marijuana restera fraîche des années.
La plupart des gens ne stockent pas leurs têtes dans des gaz exotiques. Il est néanmoins recommandé de ranger la plus grande partie de la récolte dans un récipient au frais et à l'abri de la lumière et de ne conserver dehors que les quantités nécessaires à la consommation de quelques jours. Pour le stockage à long terme, la marijuana devra être placée dans des containers de plastique dur, verre, métal ou bois. Fermés, ces containers devraient être étanches à l'air. Pour des raisons pratiques, la plus grande partie de la marijuana commerciale est vendue dans des sachets de plastique. Ces sachets sont porteurs d'une charge électrique qui attire les glandes. Les surfaces intérieures des sachets qui viennent d'être utilisés sont fréquemment tapissées de glandes. Pour cette raison, ces sachets ne devraient pas être utilisés pour contenir de la marijuana, surtout sur des périodes de temps prolongées.
 

PRÉPARATION D'UNE TETE

Ce plant est traité au‑dessus d'un tamis avec une trame de 47 filslcm2 pour récu­pérer les glandes. Une fois tombées, elles passent à travers le tamis et peuvent ensuite être récoltées. Les tiges sont d'abord sectionnées de la branche, puis elles sont débarrassées des feuilles les plus grandes. Enfin les feuilles les plus petites sont sépa­rées de la tête.

 


 

 

Lampes LED

RETOUR

La culture du cannabis est simple!
Achetez des graines ici